Les objets connectés : De plus en plus présents dans notre économie

3168
0
Share:
objets-connectes

Les consommateurs sont davantage attirés par le mode de vie connecté et le quantified self ou auto-mesure d’activités.
Ce système technologique permettra également d’obtenir des réductions financières sur les prestations et services.

Les domaines qui font usage des objets connectés

objects-connectésLe secteur de la santé est particulièrement orientée sur les objets connectés notamment les bracelets et les montres. Le podomètre, le cardiofréquencemètre font partie de ces objets. A l’heure actuelle, comptabiliser le nombre de pas effectués quotidiennement, le nombre de marches empruntés, ainsi que le suivi de l’alimentation ou du rythme cardiaque, est déjà possible grâce au quantified self, les objets connectés qui peuvent analyser les habitudes alimentaires, le taux de sédentarité afin de prévenir les éventuels problèmes de santé. Au niveau de l’activité professionnelle, on pourrait équiper les salariés sédentaires avec des bracelets connectés. Le bracelet serait alerté s’il reste trop longtemps dans la même position et il est conseillé pour pratiquer une activité plus physique pour rester en pleine forme.

Une rémunération possible pour les porteurs d’objets connectés

Toutes ces analyses et ces informations collectées peuvent faire l’objet de bonus financier pour les consommateurs d’objets connectés. En effet, le système de santé publique ferait des économies car la prévention sera généralisée et cela coûterait moins cher aux organismes de santé. Ainsi un usager d’objet connecté pourrait bénéficier de réductions en termes d’assurance santé, de mutuelle et paierait moins de cotisations. L’idéal serait d’acquérir des gestes, des alimentations, des modes de vie plus sains en matière de santé pour prévenir davantage les risques tout en pratiquant des économies.

Ce système devra pourtant bénéficier à tous les assurés pour qu’il soit juste et équitable dans un avenir proche. En effet, il s’avérerait injuste de faire payer davantage les consommateurs non-connectés.

Aussi, les problèmes de santé risquent d’être moins problématiques dans le futur grâce à la nouvelle technologie.

Share:

Leave a reply