Quels sont les différents types de contrats d’assurance-vie ?

33
0
Share:
signature-2743370_960_720

Parmi les moyens de placements disponibles en France, l’assurance-vie est un des préférés des Français grâce à ses avantages fiscaux. De plus, son ouverture est simple. Vous devez juste avoir la capacité juridique de souscrire un contrat, de respecter les limites d’âge imposées par l’assureur, de vous engager à payer les primes prévues par le contrat et de remplir de manière sincère le questionnaire médical remis par l’assureur. Ce dispositif vous donne, entre autres, la possibilité de retirer chaque année, sur votre épargne, une somme considérable, et ce, sans payer d’impôt, dès lors que vous aurez respecté certaines conditions d’ancienneté. Elle vous permet également d’optimiser votre transmission de patrimoine. Si vous souhaitez souscrire à ce produit financier, sachez que les contrats proposés sur le marché sont extrêmement variés. Ils se différencient au niveau de l’élément déclencheur de la garantie et au niveau de leurs contenus.

Catégories d’assurance-vie selon l’objectif recherché

On distingue trois grandes familles de contrats d’assurance-vie. L’assurance-vie dite « en cas de vie » est, par exemple, un outil fiable pour constituer une épargne ou placer un capital. Il sert un objectif d’épargne optimisée en termes de fiscalité de long terme et vous autorise à récupérer la somme versée de votre vivant à une période déterminée. Si par malheur, vous décédez avant le terme convenu, les primes payées seront conservées par l’assureur. Par ailleurs, appelée « contrat de prévoyance », l’assurance-vie-décès est une formule qui vous couvre le seul risque de décès. Elle vous permet aussi de transmettre un capital à vos proches ou à une tierce personne. Enfin, l’assurance-vie mixte a été élaborée dans le but de pallier le risque de perte des primes versées par le souscripteur. À l’échéance de cet acte, le versement d’un capital ou d’une rente vous reviendra, si vous êtes encore en vie. Sinon, on remettrait la somme à un bénéficiaire, si vous ne faisiez plus partie de ce monde.

Contrats d’assurance-vie selon leurs contenus

Sur le marché, on remarque des contrats d’assurance-vie qui sont investis sur un seul fonds (en euros ou en unités de compte). Les contrats monosupports ne sont pas très fiables, car ils exposent votre épargne à une seule dimension stratégique. Contrairement à cela, les contrats multisupports sont plus intéressants. Ils sont investis sur plusieurs supports, dont une partie sur un fonds en euros pour sécuriser l’épargne placée et une autre sur des fonds en unités de compte pour la dynamiser. Hormis ces deux types de contrats d’assurance-vie habituels, on peut citer les contrats NSK ou Sarkozy. Ces derniers faisaient partie des clauses qui ont été créées par les pouvoirs publics pour favoriser une politique d’investissement à grande échelle. Cependant, ils ne sont plus ouverts à la souscription depuis le 1er janvier 2014. Ainsi, avant d’opter pour une catégorie de contrat d’assurance-vie, il est judicieux de consulter l’avis d’un conseiller en investissements financiers.

 

Share:

Leave a reply