Slack est-il l’avenir des e-mails ?

4657
0
Share:
slack

Finies les épuisantes tâches de lire, ou de répondre et de trier les messages électroniques espèrent les cadres français qui passent plus de temps par jour sur les e-mails. Il parait que la nouvelle plateforme Slack suggèrerait une efficace collaboration et de réduction de l’utilisation des e-mails internes.

Le Slack remplacera l’e-mail

Le Slack va bientôt soulager les cadres français de leurs poids quotidiens. En effet, d’après l’étude faite par Adobe, ces cadres passent chaque jour en moyenne 5.6 heures à lire, répondre et trier leurs messages électroniques, c’est comme une sorte d’esclavage. Tous les géants en high-tech n’en sont pas indifférents. Google et Yahoo et tant d’autres ont déjà « révolutionné » le courriel en proposant des solutions de tri automatique mais jusqu’ici, cela n’est pas suffisant.
Cette fois, la solution n’est plus de révolutionner l’e-mail mais de le remplacer par le Slack.

Slack séduit déjà pas mal d’entreprises

Le Slack est une plateforme gratuite tout comme l’e-mail mais elle se présente un peu comme un réseau social d’entreprise et un espace de discussion instantanée réunis. Elle donne à plusieurs personnes la possibilité d’échanger des textes, des documents, des images, des liens hypertextes, en temps réels, en groupe, dans un sous-groupe ou en privé.
Tout cela parait classique, en revanche il semble être soutenu par une interface incroyablement simple permettant dans ce cas un maximum de productivité. Plus de 2 millions de personnes utilisant autour de 10 heures par jour dans plusieurs entreprises sont conquises par la plateforme.

1574

Edouard Morhange, cofondateur du Storyplayr, raconte à l’ « Obs » que son entreprise utilise Slack pour toutes échanges d’informations internes allant de l’annonce de nouveaux partenaires à tous les salariés, à l’ajout d’une fonctionnalité marketing spécifique à quelques personnes, sans oublier les besoins bureautiques ou les vidéos marrantes sur le web. En somme, il n’est pas le seul à apprécier cette nouvelle plateforme, le Wall Street Journal indique aussi que les équipes de Samsung, eBay, Pinterest, Deloitte, l’université de Harvard, la Nasa ainsi que le Département d’Etat américains sont séduits par Slack et l’adoptent pour s’organiser. Selon le Figaro, Airbnb, Tumblr, Dell, Sony, HBO, Dow Jones et Urban Outfitters s’ajoutent à la liste.

Share:

Leave a reply